Titre de page

Alors donc Pilate le leur livra pour être crucifié:
et ils prirent Jésus et l'emmenèrent.
Jean 19 v.16

JÉSUS LIVRÉ PAR LES HOMMES


Jésus est livré aux chefs religieux juifs par Judas. Les Juifs le livrent à Pilate. Celui-ci,
à son tour, livre Jésus "à leur volonté" (Luc 23 v.25), c'est-à-dire à celle des Juifs. Jésus
est enfin livré à la troupe romaine pour être crucifié.

Qui est celui qui est ainsi livré?

C'est le Dieu créateur: "toutes choses ont été créés par lui et pour lui" (Col. 1 v.16).
Il est ici-bas parce qu'il "s'est anéanti" en devenant le Fils de l'homme. Il n'a pas
cessé d'être Dieu en devenant homme, mais "il dût en toutes choses être rendu
semblable à ses frères" (Héb. 2 v.17). Les hommes profitent de cet anéantissement
volontaire pour porter la main sur le Fils de Dieu.

C'est l'homme parfait: Jésus commence dans la crèche une vie d'abaissement, faite
de pauvreté et de labeur, mais resplendissante d'obéissance parfaite à son Père et de
bonté envers les hommes. Pilate, détenteur de l'autorité, le déclare juste, mais donne
néanmoins son accord pour qu'il soit crucifié.

C'est le messager de Dieu: celui qui apporte la bonne nouvelle de la paix. Par ses
paroles pleines de grâce et par ses miracles pleins de compassion, Jésus fait connaître
â tous l'amour de Dieu. La foule, si souvent bénéficiaire de ses bienfaits s'écrie: "ôte,
ôte! Crucifie-le!" (Jean 19 v.15).

C'est le Messie d'Israël: Tout ce que Jésus a dit et fait constituait une éblouissante
confirmation des Ecritures dont les Juifs étaient dépositaires. Les chefs du peuple l'ont
bien reconnu: "Celui-ci est l'héritier. venez, tuons-le et l'héritage sera à nous" (Marc
12 v.7). Le souverain sacrificateur et Caïphe, le chef du sanhédrin, qui auraient dû être
les premiers à accueillir leur Messie, sont ceux qui le livrent aux Romains en déclarant:
"Nous n'avons pas d'autre rot que César' (Jean 19 v. 15) .

Contemplons la perfection, le calme, la dignité du "prince de la vie" (Actes 3 v. 15) en
face de tant de haine et de lâcheté, alors qu'il se laissait crucifier et allait donner sa
vie. Adorons-le, lui notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ! Il nous a aimés et s'est
livré lui-même pour nous, comme offrande et sacrifice à Dieu. en parfum de bonne
odeur (Eph. 5 v.2).

Un service espace-bible.com