Titre de page

Agrippa dit à Paul :Tu me persuaderas bientôt d'être chrétien.
Mais Paul dit: Plût à Dieu que non seulement toi,
mais aussi tous ceux qui m'entendent aujourd'hui,
vous deveniez de toutes manières tels que je suis, hormis ces liens.
Actes 26 v.28-29

PRISONNIER... MAIS PLUS HEUREUX QU'UN ROI!


La situation de Paul n'est guère enviable! Cet homme rempli d'amour pour son peuple a failli être lynché à Jérusalem par ses frères de race; il n'a été délivré que par l'intervention des forces de l'ordre romaines. Traîné de tribunal en tribunal, il est constamment l'objet de complots fomentés par les fanatiques religieux juifs.

Et maintenant, il se trouve là, lui prisonnier déjà âgé et marqué par les innombrables épreuves subies au service de son Maître, devant un couple royal reçu en grande pompe par le gouverneur romain accompagné des gens importants de la ville.

Il remplit avec courage et détermination la mission qui lui avait été confiée dès le début de son ministère d'annoncer le nom de Jésus devant les nations et les rois, et les fils d'Israël (Actes 9 v.15). Il prêche avec conviction la nécessité pour tous les hommes de se repentir de leurs péchés, et de croire en Jésus Christ.

Il ose même interpeller hardiment le roi pour le placer en face de sa responsabilité personnelle. Ce dernier paraît touché dans sa conscience, mais ne fera certainement pas la démarche décisive de se repentir et de croire: il est emprisonné par sa position royale. Le véritable homme libre dans cette enceinte de justice, c'est Paul que le Seigneur a affranchi non seulement de ses péchés, mais aussi de toute crainte des hommes.

Il est heureux, car son bonheur est de faire la volonté de celui qui l'a envoyé sur les routes du monde, à l'instar de son Maître envoyé par Dieu pour annoncer la bonne nouvelle de l'amour divin.

Il est heureux d'avoir l'approbation de son Seigneur auquel il obéit avec joie.

Il est heureux parce que l'Évangile est encore annoncé, et que certainement, dans cette salle solennelle, quelqu'un a été sauvé, pas le roi, mais peut-être un simple huissier qui a reçu la vie éternelle par le moyen de ses paroles.

Bref, il est heureux parce que pour lui "vivre, c'est Christ".

Un service espace-bible.com